DÉVERROUILLEZ LE MONDE DE L'IT

Apprentissage Sans Frontières

Accédez gratuitement à nos supports de cours et élargissez vos horizons en IT

PortFast et BPDU Guard

PortFast et BPDU Guard

Damien.SO Damien.SO
4 minutes de lecture

PortFast et BPDU Guard

Le spanning tree permet d'avoir une topologie réseau sans boucles.

Il est important de prendre des précautions, à chaque fois que l'on active un port de switch.

Si le port qu'on active est connecté à un autre switch, alors des BPDU seront échangées pour s'assurer qu'il n'y a aucune boucle dans le réseau.

Pendant ce temps de convergence, le port passe dans différents états.

  • D'abord il se met dans un état de Blocage, pendant 20 secondes au maximum.
  • Ensuite il passe en état d'Écoute, pendant 15 secondes. C'est-à-dire que le port écoute les BPDU qu'il reçoit pour savoir s'il doit repasser en état de blocage ou s'il peut continuer son processus.
  • Si tout se passe bien, le port passe dans un état de Learning , pendant 15 secondes au maximum.
  • Et pour finir, il passe dans l'état de Forwarding , une fois que le port du switch est certain qu'il n'y aura aucune boucle réseau, s'il envoie des données.

Le port restera en surveillance, et se désactivera automatiquement à la moindre modification de la topologie, pour éviter qu'une boucle se produise…

Pour résumer, si le port du switch se connecte à un autre switch, alors le cycle d'initialisation du spanning tree s'effectuera pour assurer une topologie sans boucle.

Par contre, pour les périphériques du type « accès », comme des ordinateurs ou des serveurs, les retards causés par le protocole STP peuvent causer pas mal de problèmes.

Surtout au niveau des délais de réponses.

Le spanning tree est conçu pour empêcher les boucles, mais sur les équipements en bout de chaîne, en théorie , il ne peut pas y avoir de boucle.

PortFast et BPDU Guard

C'est pourquoi Cisco a conçu les fonctionnalités :

  • « PortFast »
  • Et « Garde BPDU »

Pour réduire le temps que met un port pour atteindre l'état de transit.

PortFast permet de démarrer la communication beaucoup plus rapidement.

C'est-à-dire qu'il va contourner les différents états du spanning tree, pour arriver directement à l'état de forwarding.

Il se configure uniquement sur les ports du switch qui sont déjà en mode « accès ».

Généralement on combine le porfast avec la fonction « BPDUGUARD » qui permet de désactiver le port immédiatement, dès qu'il reçoit des BPDU.

Dans une configuration PortFast, c'est-à-dire sans spanning tree, les BPDU ne doivent pas exister , car des périphériques d'accès ou finaux n'en génèrent pas.

Si le port reçoit tout de même des BPDU, c'est qu'un utilisateur a connecté un switch à la place de son PC , ce qui pourrait provoquer une boucle.

C'est là qu'intervient « BPDU GUARD ».

Si des BPDU sont reçus sur un port configuré en port rapide, alors il désactivera immédiatement le port et fera apparaître un message de ce type sur la console.

Les fonctions PortFast et BPDUGUARD  peuvent être configurées par port ou globalement sur tous les ports d'un switch.

La commande  « spanning-tree portfast »  configure PortFast uniquement sur une interface.

Et la commande  « spanning-tree bpduguard activate »  active la protection BPDU sur l'interface.

Si on souhaite configurer ces 2 fonctions sur toutes les interfaces du switch,  il faudra utiliser les commandes :

  • « Spanning-Tree Portfast bpduguard par défaut »
  • et « spanning-tree portfast par défaut »,

En mode de configuration global !

Pour vérifier si ces deux fonctions sont bien actives , on peut le voir dans le  fichier de la running-config,

Ou bien en faisant un  « show spanning-tree summary ».

Cette dernière commande permet de voir si c'est activé en globalité sur l'équipement !

Retrouvez tous nos cours pour réussir votre CCNA sur la  chaîne YouTube de Formip.

 

 

« Retour au blog